Comment fonctionnent les différents cycles du sommeil?

 In Nouvelles

Très intrigants, les cycles du sommeil sont intéressants et méritent toute notre attention en cas de problèmes de sommeil mais aussi lorsque celui-ci est optimal, il occupe tout de même près d’un tiers de notre vie ! Voyons alors comment le sommeil fonctionne et se décompose.

Durant une nuit, différents cycles du sommeil d’une durée de 90 à 120 minutes chacun, eux-mêmes divisés en plusieurs stades vont se succéder. Les quatre cycles du sommeil sont :

  • L’endormissement
  • Le sommeil lent léger
  • Le sommeil lent profond
  • Le sommeil paradoxal, qui termine la période de sommeil

Les différents cycles du sommeil

Les différents cycles du sommeil existent car ils correspondent à des rythmes cérébraux différents :

  • L’endormissement : durant cette première phase du sommeil, la respiration est régulière et devient petit à petit de plus en plus lente, le calme et la sérénité s’installent et le cerveau ralentit pour laisser l’état de conscience diminuer à son tour. Durant ce cycle, il est cependant encore possible d’entendre des bruits ou de ressentir des sensations dans le corps. C’est en effet un cycle de demi-sommeil, qui donne parfois des impressions de tomber dans le vide ainsi que des contractions dans les muscles.  Durant ce cycle, les différents stades qui se succèdent sont la somnolence et l’assoupissement.
  • Le sommeil lent léger : ce cycle intermédiaire entre l’endormissement et le sommeil lent profond est donc une phase de sommeil léger qui est cependant assez longue. En effet, ce cycle peut représenter 50% du temps de sommeil total même si, durant ce cycle, il est encore possible de se réveiller facilement à cause d’un bruit ou de la luminosité. Par rapport au cycle d’endormissement, les activités cérébrales, oculaires et musculaires s’amoindrissent encore plus et c’est pour cela que même si une personne se réveille durant ce cycle, elle aura la sensation d’avoir un peu dormi et peu se sentir plus reposée.
  • Le sommeil lent profond: le cycle de sommeil lent et profond représente environ 20% du sommeil total et marque l’installation d’une phase d’inconscience partielle du dormeur qui sera notamment beaucoup plus isolé du monde extérieur que durant les cycles de sommeil précédents. Il peut ainsi être difficilement réveillé. Cela s’explique notamment par un ralentissement encore plus important de son activité cérébrale. C’est alors pendant ce cycle de sommeil aux différentes phases que le dormeur va le plus récupérer son énergie de la fatigue physique et mentale accumulée durant sa journée. Le sommeil lent et profond est alors d’une importance majeure pour la récupération de l’organisme et du cerveau qui émet des ondes lentes et profondes.
  • Le sommeil paradoxal: associé aux rêves, ce cycle du sommeil qui représente 25% du sommeil total est alors le plus enchanteur, c’est-à-dire celui qui ravit le coeur et les esprits mais aussi celui qui ensorcelle. Très troublant, ce cycle peut en effet nous amener à rêver ou à faire des cauchemars, mais ce qui le rend insaisissable, c’est qu’il est un cycle de sommeil profond qui paradoxalement anime le visage, accélère le rythme cardiaque et rend la respiration irrégulière. La raison de ce paradoxe est que durant ce cycle, les ondes émises par le cerveau deviennent rapides, ce qui permet certains mouvements malgré l’atonie musculaire.

Afin de bien dormir, il faut alors que notre sommeil passe par ces quatre phases. Afin de réguler son sommeil, il faut dormir dans une position adéquate, sur un sommier et un matelas confortable, avec un oreiller adapté à notre position et à l’abri de toute source de luminosité et de bruit. Sachez également que pour bien dormir, il faudrait entamer la phase de sommeil profond entre 1H et 5h du matin, car c’est durant cette période que la pression du sommeil est maximale.  

Leave a Comment

0
COMMANDER

Commandez maintenant !

Besoin d’une information ? (514) 977-5953 OU

Chat ButtonCONTACT